E-réputation, c'est quoi ça ?
14 novembre 2016

ereputation

En communication, il y a un principe simple : dire, c’est faire savoir ! Oui, mais : dire quoi, quand, où diffuser le message et comment répondre ?

Dans les années 90, internet donne naissance à l’identité digitale. C’est magique ! On passe alors à une nouvelle ère, celle d’une communication sans frontièresL’information devient accessible à tous. On sait tout sur tout. Et on dit tout sur tout. Cette liberté d’expression n’est pas sans risques. En 2001, l’e-réputation devient un buzzword. Petit à petit, cette nouveauté s’inscrit dans les consciences, la demande des marques s’accentue et l’offre se structure. Aujourd’hui, l’e-réputation est une évidence et impose à chaque entreprise de l’intégrer dans sa stratégie de communication.

Elle concerne, en terme d’image, les contenus édités par l’entreprise, mais aussi et surtout ceux produits par les internautes. Blog, réseaux sociaux, plateformes d’échanges vidéos, forums sont autant de portes d’entrée à surveiller. Il s’agit de définir l’influence des conversations digitales sur votre entreprise, vos marques, vos produits et vos dirigeants. Et cette influence prend en considération différentes données, comme la portée du support, la quantité, la fréquence des messages et la polarité positive, négative et neutre.
Être en quête de ces données est une obligation aujourd’hui, en prenant conscience qu’une e-réputation influe sur votre business. Sans vigilance, le Bad buzz n’est pas loin. Le conseil est d’être capable de détecter les signaux d’une crise et d’y réagir. Une erreur dans le message et tout s’enflamme. Votre notoriété s’effondre et la reconstruction est longue. Alors deux possibilités s’offrent à vous : surveiller votre e-réputation via des éditeurs de plateformes dédiées, ou sous-traiter cette expertise à un tiers qui aura pour valeur ajoutée d’analyser, pour vous, les données et de mettre en place des alertes.

Mon conseil : la première étape est de dresser un mini audit sur Google. Que trouve-t-on sur vous ? Quelles images ? Quelles vidéos. Vérifier vos avis sur les sites de ventes. Soyez cohérent entre vos différents profils sur les Média Sociaux et n’ouvrez pas de compte que vous ne pouvez pas gérer. Et pour finir, créez un scénario de crise en cas de Bad buzz.

Voici quelques plateformes pour gérer votre e-réputation : mention.net, alerti.com, owler et hootsuite. Et si vous souhaitez notre conseil, TRIPTIK Com vous accompagne pour veiller sur votre e-réputation.

Attention, je vous surveille 😉

Véronique MILLET

Agence de communication TRIPTIK Com

You may also like

Leave a comment